Photo de la performance La serre et le bunker au Musée des Beaux Arts de Rennes crédit : Thomas Portier.

 

 

 

Photo de la performance La serre et le bunker au Musée des Beaux Arts de Rennes crédit : Thomas Portier.

La Serre et le Bunker, Performance, 7 minutes, 2016.

La performance La Serre et le Bunker retrace l’histoire de ma rencontre avec M. Rivoallan, propriétaire d’une maison à Rennes, que j’ai pu rencontrer par hasard. Lors de cette rencontre j’ai pu visiter sa demeure et y découvrir une serre (la raison de ma venue) et un bunker datant de la seconde guerre mondiale. Mêlant architecture et histoire, cette performance met en rapport les deux abris que représentent la serre et le bunker, liés tous deux par l’histoire de la première serre relatée par Pline l’Ancien, il y a plus de deux mille ans. Ce récit mène à la projection du spectateur dans des espaces dont la réalité ne lui pas donnée à voir. Jouant sur cette ambiguitée l’histoire s’accompagne de la construction d’une petite structure en sélénite seule vraie pièce architecturale de la performance.